WE ARE SO GOOD TOGETHER.

Well, if a miracle occurs within the next eight days, I shall be settling into my apartment in Paris as you turn your calendars from February to March.  You know when everything’s going really well, and you’re almost afraid to be happy because you feel as though maybe you’re not entirely deserving of all of this happiness, and you’re convinced that something must go wrong for balance to be restored to the world?  That’s me right now.  Who knew being a well-traveled 20-year-old with dual citizenship could ever be a disadvantage, eh?

While I anxiously await this long overdue security clearance, here are some photos of the Parisian life I was living last year and that I hope to be living again very soon.

Photo 10-02-2015 22 26 43

Métro. Boulot. Dodo.

Photo 16-02-2015 23 44 19

IMG_6848

Photo 12-02-2015 12 20 17

IMG_6803

IMG_8006

IMG_7377

Photo 14-02-2015 19 58 00

IMG_8007

Photo 13-02-2015 20 26 30

IMG_6816

Photo 06-02-2015 19 17 35

Photo 10-02-2015 22 15 28

IMG_7122

IMG_6846

Can you tell I had a cold?

Photo 14-02-2015 19 55 37

One of my favorite sights.  Everything in this picture.

Photo 08-02-2015 16 58 14

Tame Impala!

Photo 11-02-2015 20 50 48

Photo 16-02-2015 16 16 22

So happy.

Photo 09-02-2015 22 40 26

Photo 07-02-2015 22 21 00

IMG_7113

Photo 19-02-2015 10 56 34

Bisous.

Advertisements

Je crois que je t’aime, etc. etc.

Ah merde.  Il va me voir comme ça.  Je me suis même pas brossé les dents.  Le mascara est partout sur mon visage.  Je suis sûre que je sens horrible.  Est-ce que j’ai pris une douche hier?  Je me souviens plus.  J’ai vraiment besoin d’une douche quand même.  Merde, putain, putain de merde, il se réveille, il se tourne vers moi – je fais sembler que je me réveille en même temps – il s’ouvre les yeux-

Il me sourit et il m’embrasse.  Il me serre dans ses bras.

Tout va bien.

On reste au lit pendant une heure.  Puis on s’habille et sort de l’appartement.  On marche main dans la main jusqu’au Champs-Élysées où on descend l’escalier du métro George V.  On passe le Navigo sur le truc, on arrive à peine au quai pour prendre le prochain train.  On change de la ligne 1 à Concorde à la ligne 12.  C’est à Pasteur où je le laisse.  On s’embrasse encore une fois et je sors du métro.

Je marche chez moi comme je m’étais habillée la dernière nuit, et j’ai envie de recommencer.

IMG_8624

IMG_8636

IMG_8563

DSC03562

DSC04213

Bisous.

Ils sont tous des cons de toute façon.

This week and next week are midterms et du coup, I don’t have much time to write one of my usual posts. I’ll post a few pictures though, they’re worth a thousand words, right?

DSC07425

DSC07260

DSC07429

DSC05810 DSC05617 DSC07246 DSC06108 IMG_1040 DSC07227 DSC07215 DSC05813

DSC07191 IMG_2369 DSC05619 IMG_2167 DSC05797DSC07207 DSC05814

Bisous.

Insatisfaite.

Maintenant que je ne suis plus à Paris (j’y reviens en février, t’inquiètes pas), je me rends compte qu’il y a beaucoup de choses dont lesquelles je n’ai pas pris des bonnes photos.  Particulièrement, l’Hôtel de Ville.  Je n’ai quasiment aucune photo de ce bâtiment magnifique.   Donc, ce poste va servir comme un petit rappel de prendre plus de photos de ces endroits quand je suis encore à Paris l’année prochaine.

Alors voici les endroits où il faut que je prenne beaucoup plus de photos.

DSC02955

DSC03047

DSC03351

DSC03378

DSC03618

DSC03875

DSC03958

IMG_9344

IMG_9420

DSC04187

IMG_9372

IMG_9949

IMG_0053

IMG_0106

IMG_0337

IMG_9580

DSC06113

IMG_0714

IMG_0483

IMG_1693

IMG_1041

IMG_1728

IMG_1674

DSC07413

IMG_1055

Bisous.

J’ai des rêves plein la tête…

Quand je dis aux gens que j’habitais à Paris pendant neuf mois, ils me demandent toujours comment c’était.  Ma réponse c’est toujours la même: c’était magnifique, génial, fou.  C’était mieux que je m’attendais.  C’était la meilleure année de ma vie.  Ils me sourient, et moi je souris de même, mais je pense qu’ils ne comprennent pas tout à fait ce que Paris me vaut.

Habiter à Paris, même simplement aller à Paris, c’était un de mes rêves que j’avais depuis longtemps.  Alors avoir eu l’occasion d’y habiter pendant presque une année entière c’était incroyable.  Et maintenant je suis encore en Amérique, mais seulement jusqu’à la fin janvier car je pars pour un stage à Paris au début février !  Malheureusement, ils ne vont pas me payer pour ce stage, mais ça va – je serai à Paris et ça c’est tout ce que je voudrais.

Ce matin j’ai vu sur Facebook qu’un ami a posté une citation sur la langue.  J’adore cette citation et de plus, elle relie au sujet de cette poste: «Pour chaque langue qu’on parle, on mène une vie différente.»  Comme ça c’est vrai.  Je me sens complètement différente quand je suis à Paris qu’en Amérique.  Quand je suis à Paris, je veux sortir chaque soir, je veux parler aux gens que je ne connais pas, je veux tout faire.  Même une promenade simple me plaît comme si j’étais bourrée avec des amis dans le marais.  Pour le moment, j’ai cette chambre à l’université et mes pensées, et je n’arrive pas à sortir de mes pensées.  Et c’est exactement ça qui va me sauver.  Dans la tête, je pense qu’à Paris et toutes mes histoires de ma vie là-bas.  Chaque jour je me raconte une histoire de Paris, soit une soirée avec Mathieu, soit une bouchée de macarons en me promenant le chemin depuis Sèvres-Lecourbe au pont d’Iéna.  Tout ce que relie à Paris me rende tout un coup heureuse.  Je garderai ces souvenirs toute ma vie, ça c’est sur, mais c’est en ce moment que j’en ai vraiment besoin.

DSC07395

Une petite pause pizza quelque part entre Dupleix et Bir-Hakeim avec German.

DSC07382

Sur ce campus à l’université, je deviens timide, effrayée, et antisociale.  Je me trouve sans confiance et je ne me trouve avec aucun intérêt de rencontrer des autres.  Je suis parfaitement contente de passer la journée fermée dans ma chambre parce qu’à mon avis, il n’y a rien dehors qui pourrait m’intéresser.  C’est pas Paris, et du coup, je m’en fous.  Mais c’est là où il faut faire attention – pour éviter la dépression, il faut sortir, il faut m’occuper, il faut parler aux autres, et surtout il faut que je ne me sente pas toute seule car c’est pendant ces moments que j’ai trop de temps pour réfléchir sur le fait que je ne suis pas contente.  Et même si ça va seulement durer trois mois, ces trois mois ont bien le pouvoir de me dérailler.  Donc jusqu’à février, je vais écrire de Paris, je vais penser à Paris, et je vais rester en contrôle de mes pensées – particulièrement les mauvaises pensées que je vais essayer de jeter de ma tête, parce que la vie est belle, mais si c’était toujours belle et parfaite, serait-elle vraiment belle et parfaite?

DSC07381

DSC07208

Place de la Concorde.

IMG_2005

Mathieu et Arthur sur les quais de la Seine.

C’est Paris ou rien.

Bisous.

The List

You would think that after having lived in Paris for nine months, I would have checked off every item on my “Things To Do Before I Leave Paris” list.  Wrong.  I somehow managed to leave all of the big things until the last, I kid you not, week of my stay.  Things like going to the Musée d’Orsay, the Louvre, the Marmottan, and countless others.  Although, strangely, I don’t at all regret it.  I spent my last weeks doing other things and making amazing memories with amazing people.  And to be fair, I had already been to both the Musée d’Orsay and the Louvre when I first came to Paris two years ago, but of course didn’t spend nearly enough time in either of them, as I was only in the city for literally 12 hours.

There were a few things on my list that I was able to check off, thanks to German and Mathieu:

– have one last crêpe at the crêpe stand in front of the Eiffel Tower by the carousel

IMG_2147

– take a picture with the “LOVE ME” graffiti on the Pont d’Iéna

DSC07571

– film an OOTD in Place de la Concorde

DSC07323

IMG_2335

– visit the Père Lachaise cemetery

WP_20140527_007

IMG_2470

– visit Rue Princesse (mainly because Ycare has a song called Rue Princesse)

IMG_2219_Fotor

– climb the Arc de Triomphe

DSC07442

DSC07443

DSC07448

– ride the shortest metro line (3bis)

IMG_2472

That’s Mathieu with his little Pink Floyd backpack!

WP_20140527_010

– take some photos of me and my then boyfriend, Mathieu

IMG_2485

WP_20140527_017

– go to the first bakery I went to when I first came to Paris two years ago and order something in French (something I had been too scared to do the first time around)

IMG_2278

– picnic on the Champs de Mars

IMG_2165

DSC07270

Don’t look at the girl in front taking a selfie, but look at the couple in the middle who are just enjoying the hell out of this moment.

IMG_2141

– take a photo in a Photomaton booth in the metro

photo_photocabine

– go to a typical French café

IMG_2181

IMG_2302

Ended up going to a bunch my last week.

Paris was good to me.  I did so much, but I still have so much to do the next time I’m there.  That’s why I love this city.

Bisous.

Quoi faire…

Quitter Paris, c’est vraiment la merde. Quitter Paris quand on a trouvé des amis sur lesquels on peut toujours compter, quitter Paris quand on a senti l’amour pour la première fois, quitter Paris quand on a trouvé le vrai bonheur, ça c’est pire que tout. Et pour moi c’est la vie. J’habitais à Paris depuis le début de septembre jusqu’à la fin du mois de mai. Je suis chez moi aux États-Unis maintenant. Je m’ennuie à mort. Il n’y a rien à faire. Je n’ai pas de travail – pourquoi essayer de trouver un boulot si j’y travaillerais seulement pendant deux mois ? Personne ne va pas m’employer. Alors j’attendrai l’automne, quand je serai à l’université et peut-être je peux travailler dans un petit café sur le campus, ou même apprendre le français aux autres étudiants !

Je vous laisse avec quelques photos de mes endroits préférés à Paris!

 

DSC07451_Fotor

Au top de l’Arc de triomphe – une belle vue de la Défense.  J’ai fait beaucoup de bons souvenirs là.

IMG_2267

Hôtel de ville ❤

DSC07317

Place de la Concorde.  On peut voir tout depuis ici.  La tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, l’avenue des Champs-Élysées, Madeleine, le jardin des Tuileries.

Ah Paris, c’est beau!

Bisous.